poèsie en liberté

poèsie en liberté

Poésies


Bourgeons

le bourgeon nouveau me ravit

le vert des feuilles me nourrit

et soudain je resplendis

 

le renouveau se fait sentir

une nouvelle chance à ceuillir

d'autres joies à venir

un hiver à finir

 

goinfrons nous de ces plaisirs

chérissons ce que l'on voit grandir

ce que l'on sent vieillir

tant qu'il nous est donné de receuillir

possible d'offrir, offert d'en jouir


17/04/2018
0 Poster un commentaire

Pagaille

 

Y a comme une pagaille

Après le travail

Pour que ça s’en aille

Ce rythme infernal

 

Y a comme une urgence

Avant les vacances

Que ça recommence

Le temps de la danse

 

Y a des surenchères

Passés les hivers

Qui font l’été fier

Brûlant comme l’enfer

 

Y a comme un complot

Planté dans ton dos

Que tu seras moins beau

Même plus rigolo

 

Y a ce compte à rebours

Tous ces drôles de tours

Qui font que les jours

N’ont aucun retour

 

Y a comme un absent

C’est le temps présent

Qui s’enfuit dans le vent

Dès qu’on serre les dents

 


17/04/2018
0 Poster un commentaire

Méditerranée

J’suis pas cette Méditerranée qu’on m’avait enseignée

Celle qui reste bien rangée, qui évite le fracas, ne hausse pas la voix

J’suis pas du genre à éviter les vagues non désirées

Je suis de l’Atlantique. Je suis une romantique

Des temps pas si lointains mais encore incertains

J’ai le cœur qui flanche, le corps qui se casse

Si je tombe à genoux c’est que mon âme se noue

Chez moi y a des tempêtes qui brisent les fenêtres Et dans mes marées basses y a le vide qui menace

J’ai pas cette sagesse là de ces mers réputées Pour leur tranquillité ou leur fiabilité

Je ne sais pas caresser sans cesse le même rocher

Quand le temps change de couleur j’ai des envies d’ailleurs

J’suis pas cette méditerranée, de cette immensité de paisibilité

De celles au goût d’éternité que tant souhaitent admirer

Je ne suis qu’un tas de remous qui tient à peine debout

Pour calmer mes débords, parfois, pourtant je cherche aussi un port


17/04/2018
0 Poster un commentaire

14 juillet

 

Cest un petit brin de Paix
Que j
avais ramassé
Perdu sur le pavé
Un joli soir d
été

 

Je lavais accroché
Au bord de mon panier
Un peu comme un bouquet

Dherbes séchées

 

Puis bien protégé
A labri des ondées
Pour le voir fructifier
Et le faire partager

 

Un quatorze juillet
Il sest fait massacré
et quelques jours après
On l
a même égorgé

 

Bien sûr jétais peinée
Mais aux bords des près
Les fleurs de liberté
Ne cessent de pousser


17/04/2018
0 Poster un commentaire

y a pas de rimes

 

Y ‘a pas de rimes à notre amour
Y’ a pas de contre, rien que du pour
Et déjà plus d'issue de secours

Y’ a pas de bon ni de mauvais jours
Y’a juste toi qui me tourne autour
Et ton regard comme du velours

T'étais pas mon dernier recours
Sans trop savoir bien faire la cour
Tu m'as offert un beau détour

Au coin d'un triste carrefour
On s’est croisé comme deux secours
Juste armés d'un drôle d'humour

J'ai beau regarder alentours
Ce que j'attends c'est ton discours
Et tous les autres tournent court

Même si la vie nous joue des tours
Moi je profite j'ai le souffle court
Et mon coeur se met au tambour

Et si c'était dans mon parcours
De te faire une place dans mon séjour
Alors j'te laisse me prendre ma tour

Sans trop copier les troubadours
Quand j'ai tes bras qui m'entourent
J'ai de nouveau envie des jours

 

 

 


14/02/2016
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser